• FLOATGEN,
  • SemRev,
  • E.M.R.,
  • FORESEA / EMR,
  • Recherche,

Floatgen, 1ère éolienne en mer en France va être inaugurée ce vendredi 13 octobre

Ideol, l’École Centrale de Nantes et Bouygues Travaux Publics vont inaugurer Floatgen, la première éolienne en mer en France. Un moment historique, point de départ d’une nouvelle filière nationale.

Le 13 octobre 2017 Toute la journée

Une synergie entre une start-up, un groupe industriel et une école d’ingénieurs

Ce projet, débuté en 2013, réunit 7 partenaires européens dont Ideol, qui conçoit l’ensemble du système flottant (la fondation, le système d’ancrage et la configuration du câble d’export de l’électricité) et fournit l’éolienne, Centrale Nantes, qui apporte son expertise en génie océanique, fournit le système d’ancrage et met à disposition son site d’essais en mer et Bouygues Travaux Publics, qui construit la fondation flottante.
Il est soutenu par l’Union Européenne dans le cadre du programme FP7, par l’ADEME dans le cadre du Programme des investissements d’avenir via l’ANR et l’ADEME et par la région Pays de la Loire.

Ce projet, 1ère éolienne en mer en France, préfigure l’installation dans les toutes prochaines années de fermes éoliennes flottantes pilotes puis commerciales.

Après quelques mois de construction dans le bassin de Penhoët (Saint-Nazaire), la fondation flottante a été mise à l’eau. Elle a ensuite été remorquée vers le Quai des Charbonniers pour y recevoir la pièce de transition (pièce en acier à l’interface entre la fondation flottante et le mât), puis l’éolienne.

Cette étape-clé illustre ainsi un avantage de l’éolien flottant et de la technologie développée dans le projet Floatgen : la construction s’effectue dans un environnement portuaire abrité, comme c’est le cas à Saint-Nazaire. La maîtrise des risques et des coûts s’en trouve accrue par rapport à des travaux réalisés en mer.

Le remorquage final vers le site d’installation en mer de Centrale Nantes aura lieu à l’automne.

Suite à l’installation, cet été, des éléments du système d’ancrage en mer, sur le site d’essais SEM-REV de Centrale Nantes, celui-ci accueillera Floatgen, à 22 kilomètres au large du Croisic.

En savoir plus sur le projet
Publié le 9 octobre 2017 Mis à jour le 10 octobre 2017