• SemRev,

Démarrage du projet européen FLOAWER coordonné par Centrale Nantes Le recrutement de 13 jeunes chercheurs en début de carrière est ouvert

Le FLOAting Wind Energy networRk (FLOAWER) est un Innovative Training Network (ITN), un projet européen qui réunit des universitaires et des leaders industriels de premier plan dans le domaine de l’industrie éolienne offshore et de l’éolien flottant en particulier. Son objectif est de renforcer le leadership et la compétitivité de cette industrie en Europe.

le 5 décembre 2019

Si l’énergie éolienne, deuxième source en termes de capacité de production d’électricité installée en Europe, connait une croissance rapide, l’espace pour l’implantation des éoliennes à l’intérieur des terres se raréfie.

L’éolien offshore flottant (FOW) présente quant à lui une opportunité unique pour l’Europe avec un parc d’installation potentiel considérable. Le secteur est cependant confronté à deux défis : le coût de l’énergie qui reste élevé et un manque de ressources humaines spécialisées.

FLOAWER a pour vocation de répondre à ces défis. Coordonné par Centrale Nantes, le projet vient de démarrer pour une durée de quatre ans. Ce temps sera consacré à la formation multidisciplinaire de jeunes chercheurs dans les technologies nécessaires au développement de l’éolien flottant  et ce, dans un souci de réduction des coûts et d’une rentabilité optimale de la filière.

En phase de lancement, la première étape de FLOAWER consiste à recruter les 13 jeunes chercheurs qui commenceront leur formation entre avril et octobre 2020. Pour candidater, les postulants doivent être diplômés d’un Master ou être chercheur en début de carrière. Inscription en ligne sur le site de FLOAWER (http://www.floawer-h2020.eu) jusqu’au 31 décembre 2019.

Les quatre work packages scientifiques (activités) du programme :
WP4: Wind Resource Assessment in deep water
WP5: Advanced floater analysis
WP6: Dynamics of wind turbine
WP7: System design to reduce Levelized Cost of Energy

Les partenaires de FLOAWER :
Centrale Nantes (ECN) (France), Politecnico di Milano (PoliMI) (Italie), Carl von Ossietzky University of Oldenburg (UOLD) (Allemagne), University of Stuttgart (SWE) (Allemagne), le CNRS (France), University College Cork (UCC) (Irelande), Norwegian University of Science and Technology (NTNU) (Norvège), Technical University of Denmark (Danemark), WavEC Offshore Renewables (Portugal)et University of Rostock (UROS) (Allemagne).
Publié le 5 décembre 2019 Mis à jour le 4 mars 2020