Coquilles en fonte IBOCS-FMGC

Des protections pour les câbles sous-marins développés par FMGC

Les câbles sous-marins dans les projets d'Energies Marines Renouvelables sont d'une très grande importance. Ils peuvent facilement être endommagés. Pour que le flux d’énergie transporté soit stable et continu, il est essentiel que la protection des câbles sous-marins soit fiable.

Les coquilles en fonte FMGC sont le résultat final d’un projet collaboratif et innovant de R&D - IBOCS destiné à répondre aux besoins spécifiques de l’industrie des Energies Marines Renouvelables. Le but de ce projet était de développer une gamme complète de coquilles articulées en fonte pour protéger, lester et stabiliser les conduits sous-marins (câbles, pipes,…) ainsi que le moyen de pose nécessaire à l’installation. Ces coquilles stabilisent, protègent et limitent la courbure des câbles.

Installation au SEM-REV

En août dernier, FMGC a installé, à 30 mètres de profondeur, sur le site d’essais en mer de Centrale Nantes, SEM-REV, les coquilles en fonte (IBOCS) développées pour lester les câbles électriques sous-marins.
Ces essais ont lieu dans le cadre du projet FORESEA (financement européen Interreg) qui vise à accompagner les technologies Énergies Marines Renouvelables (EMR) sur le marché en leur fournissant l'accès au réseau Nord-Européen des sites d'essais en mer, dont SEM-REV fait partie.

L'objectif des essais est de démontrer la stabilité des câbles lestés avec ces coquilles en fonte, y compris lors de conditions de houles importantes.

Plusieurs mois d'essais

Les coquilles resteront plusieurs mois sur le site et devront subir les conditions extrêmes de l’hiver. Ces essais seront également l’occasion de comparaisons, puisque des tronçons de câbles tests, 2 équipés de coquilles de masse linéique différente et un 3éme nu, ont été installés l’un à côté de l’autre.

Au moyen de mesures régulières sur site, mesures de courant et de déplacements des câbles, l’effet des coquilles en fonte pourra facilement être évalué. Les équipes de FMGC et de SEM-REV observeront au fil des mois l’évolution les coquilles en elles-mêmes (tenue, corrosion...) afin d'acquérir un retour d'expérience unique dans un environnement représentatif des conditions d'un champ d'éoliennes en mer.

Innosea, société spin-off de Centrale Nantes, a travaillé avec FMGC sur les méthodes de dimensionnement des coquilles pour calculer la masse optimale assurant la stabilité du câble au fond. FMGC a également équipé la fondation de Floatgen, la 1ère éolienne offshore en France de clump weights, lests fixés sur les lignes d’ancrages, qui permettent la stabilité des flotteurs.
 
Les essais de FMGC consituent la 3ème installation sur le site en mer de Centrale Nantes puisqu’ils succèdent au capteur acoustique de NEREIS Environnement et à l’éolienne flottante Floatgen, projet de recherche européen porté par Idéol, Bouygues TP et Centrale Nantes.
Publié le 11 février 2019 Mis à jour le 11 février 2019