Appel à Manifestation d'Intérêt Sea-GRID


 

L’Appel à Manifestation d’Intérêt Sea-GRID vise l’émergence de solutions concrètes et innovantes, à partir de l’énergie produite par des technologies d’énergies marines renouvelables (EMR) sur le site d’essais SEM-REV, opéré par Centrale Nantes.




Les projets proposés auront pour objectif final de développer des briques technologiques liées à la production de l’énergie en mer, ainsi qu’à ses usages locaux à terre. Ces solutions devront présenter une valeur-ajoutée en termes de gestion intelligente de l’électricité produite en mer (smart grids).

Sea-GRID s’appuie sur les installations et les compétences des trois organisateurs : Centrale Nantes, via son site d’essais en mer SEM-REV qui alimente déjà le réseau en électricité, RTE & Enedis, respectivement chargés du transport et de la distribution de l’électricité sur le réseau. 


Les réponses à l’AMI devront proposer des solutions pour le raccordement électrique de la mer à la terre :
•    EN MER : Par le biais d’une plateforme flottante pour tester en conditions réelles les briques électriques de futures sous stations électriques offshore et des solutions de monitoring et de stockage d’énergie en mer.
•    A TERRE : Par la mise en place d’un exemple concret de réseau intelligent, qui sera l’interface entre l’électricité produite en mer et son usage local (par exemple : solution de mobilité neutre en CO2, stockage, autoconsommation…)

Ces pistes sont non-exhaustives et les réponses peuvent concerner une des deux parties ou les deux. Les projets déposés pourront être individuels ou collaboratifs, à la condition qu’au moins un partenaire soit implanté en Pays de la Loire.

Les lauréats de l’AMI bénéficieront du soutien technique de Centrale Nantes, ENEDIS et RTE pour confirmer la faisabilité de leur projet dans l’optique de déployer un démonstrateur au SEM-REV. Ils seront aussi accompagnés dans le développement de leur projet par les partenaires de Sea-GRID : Pôle Mer Bretagne Atantique, Pôle S2E2, SMILE, Solutions&co et WEAMEC. WEAMEC offre également la possibilité de déposer des projets d'amorçage dans le cadre de cet AMI, et a réservé un budget pour 3 à 4 lauréats.


Découvrez les 5 lauréats de l’AMI Sea-GRID

Ces projets individuels ou collaboratifs, portés par des entreprises implantées en Pays de la Loire (ou au moins l’un des partenaires dans le cas d’un consortium), constituent un fantastique levier pour les entreprises du territoire, et l’opportunité de faire émerger de nouveaux marchés.

Les lauréats de l’AMI Sea-GRID bénéficieront de l’excellence technologique de Centrale Nantes, Enedis et RTE pour l’étude de la faisabilité. A plus long terme, le but est de déployer un démonstrateur au SEM-REV. Ils seront accompagnés dans le développement et le financement de leur projet par les partenaires de Sea-GRID : S2E2, PMBA, SMILE, WEAMEC et Solutions&Co, l’agence de développement des Pays de la Loire.
 
  • Le projet T2P, porté par Geps Techno, propose de donner une mission supplémentaire à leur plateforme hybride WAVEGEM, déjà installée au SEM-REV, pour qu’elle devienne une plateforme de test multi-technologies, avec une forte composante électrique et sur la gestion de l’énergie (accueil de capteurs, machines électriques et solutions de stockage en mer).
 
  • Le projet SEAMAC, porté par SEGULA Technologies, vise à faire la démonstration, en conditions réelles, de la solution REMORA, un système de stockage massif d’énergie en mer par air comprimé. Brevetée par SEGULA, cette solution à faible impact écologique se démarque par son potentiel de fort rendement (jusqu’à 70% d’électricité restituée). Le projet SEAMAC doit aboutir à l’installation du démonstrateur en 2023 sur le site d’essais en mer du SEM-REV.
 
  • Le projet SEA-LHYFE, porté par Lhyfe, est composé d’acteurs ligériens spécialisés dans les EMR et structures offshore. Ensemble, ils développent et opèreront des plateformes offshore de production d’hydrogène vert, utilisant exclusivement des ressources renouvelables. Le projet vise à valider sur le site de SEM-REV leur concept de production d’hydrogène vert en mer, avant d’envisager un déploiement massif d’ici 2024.
 
  • Le projet Octopus, porté par SuperGrid Institute, a pour objectif de développer et démontrer une technologie innovante permettant de réduire le coût de l’électricité produite par les énergies marines renouvelables. Dans ce projet, Naval Energies (Fr), Nexans (Be), et SuperGrid Institute (Fr) vont unir leurs forces pour aboutir à la démonstration d’une solution de hub actif sous-marin, dédiée au contexte des futures fermes éoliennes flottantes.
 
  • Le projet Croisic-GRID, porté par EDF, repose sur un ancrage local fort. Ila pour objectif l’installation d’un démonstrateur de batteries alimentées, notamment, par les technologies installées en mer (éolienne FLOATGEN et plateforme WAVEGEM) à proximité du centre de recherche à terre du SEM-REV au Croisic, un espace qui pourrait également devenir un lieu d’information sur les EMR.

Publié le 5 février 2020 Mis à jour le 30 septembre 2020